Le Petit Sentier

Donner à chacun le droit de s'instruire et de s'épanouir

Espace éducatif de préscolarisation

42 Grand Rue
34 470 Pérols

Les conséquences de la pauvreté sur le développement des enfants sont multiples, d’autant plus que la pauvreté n’est jamais uniquement précarité matérielle, mais aussi pauvreté symbolique, culturelle, éducative, etc. Elle touche la socialisation, le lien social, le psychologique et agit sur la reproduction des inégalités, accroît les risques de décrochage et d’échec scolaire.

Les enfants allophones – dont la langue maternelle n’est pas le français –  vivant en situation de précarité sont davantage sujets aux difficultés d’insertion à l’école. Dès le plus jeune âge, les parents, comme les enfants, doivent être accompagnés pour enrayer ces difficultés et appréhender l’école avec davantage de confiance.

Un espace de transition avant la maternelle

Un espace adapté pour des enfants éloignés :

  • de la langue française
  • du fonctionnement de l’école maternelle
  • des situations d’apprentissage nécessaires à l’acquisition des savoirs, savoir-faire et savoir être de base

Un lieu d’écoute et d’information pour les parents.

Un public non scolarisé, en situation de précarité

Les enfants vivant en situation de précarité sont davantage touchés par la déscolarisation.

Une phase de transition permettant aux enfants de s’exprimer dans leur langue réduit fortement frustrations et autres expériences négatives, cause d’une scolarisation tardive.

Une programmation conforme et adaptée

    Les ateliers éducatifs de préscolarisation sont élaborés à partir des  programmes de petite et moyenne section de maternelle de l’éducation nationale française.
    Les domaines du langage et le vivre ensemble ont une place prépondérante. Un environnement bilingue rassurant permet aux enfants de s’exprimer plus facilement.
    Une orthopédagogue propose des séances personnalisées pour les enfants en difficulté.

Un encadrement qualifié et pluriprofessionnel

La programmation des ateliers et l’encadrement de l’équipe sont gérés par une professionnelle de l’éducation.

Titulaire d’un diplôme de psychologie de l’enfant et successivement enseignante en maternelle, orthopédagogue, l’expérience de la responsable du Petit Sentier permet de couvrir tous les domaines liés aux difficultés du public ciblé.

Deux encadrants éducatifs et une assistante parlant la langue maternelle des enfants accueillis complètent l’équipe.

Un fonctionnement ajusté et évolutif

Un circuit aller-retour en tram encadré par 2 éducatrices permettra aux enfants des parents non véhiculés de se rendre au Petit Sentier en toute sécurité.
Les ateliers sont proposés de mars à août 2020, soit 220 heures minimum.
Un partenariat avec les écoles de secteur de chaque enfant sera mis en place pour des journées d’intégration en juin 2020.
Pour une meilleure prise en charge, un groupe plafonné à 10 enfants.

Et après?

La réussite de ce projet pilote permettra de le pérenniser et de l’étendre à plus de bénéficiaires sur l’année 2020-2021.

Fermer le menu